Monthly Archives: juin 2017

Nous aimons suivre les membres de notre équipe dans leurs nouvelles aventures, comme vous avez pu le constater avec notre intérêt pour Hylla, fondé par Amandine Valcares.  Cette fois, nous suivons Juliette Cohen, ancienne stagiaire chez Bluellow, qui est partie cette année aux Philippines pour accompagner l’ONG Gawad Kalinga.

Gawad Kalinga est une ONG philippine créée par Tony Meloto en 2003 dont la mission est d’éradiquer la pauvreté pour 5 millions de Philippins d’ici 2024.  Nous adhérons totalement à leurs missions, et nous avons demandé à Juliette de tout nous raconter !

 

Gawad Kalinga est très ambitieuse, et qui dit ambition dit organisation : l’ONG a établi trois phases dans son développement.

La première, de 2003 à 2010, était de construire des communautés villageoises solidaires, autonomes et durables grâce à l’aide de volontaires, de partenariats privés et publics. GK a fondé plus de 2500 villages où vivent aujourd’hui 2 millions de philippins, autrefois habitants de bidonvilles. Cette phase s’articule autour de la mise en avant de la responsabilité des philippins qui doivent prendre en mains leur développement grâce au programme d’accompagnement actif et durable de Gawad Kalinga : c’est dans cette optique que se développe depuis 2010 des “Enchanted Farm” (“Fermes enchantées”) qui constitueront la deuxième phase du programme.

La troisième phase qui débute en 2017 et termine en 2024, consistera en la duplication du modèle de la Ferme Enchantée dans une vingtaine de communautés GK dans différentes provinces des Philippines.


Mais alors c’est quoi une “Enchanted Farm” façon Gawad Kalinga ?  

The GK Enchanted Farm se base sur un concept de « Ferme Village Université » se déroulant en trois composantes :

 

–         Une communauté GK de 50 familles installées sur le terrain depuis 2009 (terrain auparavant complètement délaissé et non fertile)

Les familles du programme Gawad Kalinga

 

–         Une Silicon Valley de l’entrepreneuriat social, où s’est développé d’une part une pépinière d’entreprises sociales basées sur l’agribusiness et les compétences spécifiques des habitants de la communauté, et d’autre part l’université SEED Philippines où sont formées des jeunes des milieux les plus pauvres à devenir des entrepreneurs sociaux.

L’université School for Experiential and Entrepreneurial Development

–         Une ferme de 35 hectares, avec des animaux, des champs ou encore des cultures en permaculture exploités par les fermiers de la région ainsi que par les entrepreneurs sociaux et étudiants SEED.

 

Les permacultures au sein de la ferme enchantée de Gawad Kalinga


Au sein de cette ferme, Juliette, elle, travaille en lien direct avec les entrepreneurs sociaux qui ont étés sélectionnés dans l’incubateur pour les aider dans la réalisation de leur business plan,  leur étude de marché,  ou encore leur benchmark.
Elle organise avec l’aide des équipes des ateliers collaboratifs à destination des personnes qui veulent créer leur propre entreprise sociale. Elle met en place des événements sur deux jours pour les personnes curieuses de l’entrepreneuriat social pendant lesquels a lieu des démonstrations, des conférences, des ateliers…

 

L’autonomie économique, un facteur clé de la réussite

 

Gawad Kalinga approche la question de la pauvreté aux Philippines de manière innovante. Les philippins participent directement et sont responsabilisés grâce aux programmes d’incubation et à l’entrepreneuriat social. Selon Tony Meloto “seuls les entrepreneurs ont la capacité de changer notre façon de penser et d’agir. L’entrepreneuriat social apporte la vision, l’expérience et l’accès au marché – bref, tout ce que les plus riches possèdent aujourd’hui “.

Les productions de la ferme enchantée sont vendues sur place aux touristes

 

Aujourd’hui, la ferme enchantée fonctionne grâce à la réussite des entreprises sociales sur place qui génèrent un chiffre d’affaire et versent une partie de leurs bénéfices à Gawad Kalinga Enchanted Farm. Pour compléter le budget, les grandes entreprises privées telles que Berjaya, Accenture, Hyundai, ou encore Coca Cola contribuent avec les dons.
Une grande partie des recettes provient également du grand nombre de visiteurs venant visiter la ferme et profitant des repas et des logements proposés par celle-ci.
Gawad Kalinga propose dans sa ferme enchantée un écosystème enrichissant pour tout le monde : de la création du village, en passant par l’université (School for Experiential and Entrepreneurial Development), jusqu’à l’exploitation agricole et l’éclosion des entrepreneurs sociaux, ce modèle de ferme a tout pour exploiter les talents et les terres philippines.

Juliette nous a bien donné d’y aller ! Et vous ? Pour plus d’information visitez le site :  http://www.gk1world.com/home

Après le succès de “La journée de la transition”  ces trois dernières années, cette année le Collectif pour une Transition Citoyenne remet le couvert avec une ambition de 2000 événements partout en France et en Belgique. Avec une nouvelle identité et nom,  “La Fête des Possibles” nous invite à découvrir le monde de demain !

 


Qu’est-ce que la fête des possibles ?

La Fête des Possibles, ce sont 13 journées avec une journée phare le 23 septembre où vous êtes invités à découvrir les initiatives citoyennes pour le monde de demain près de chez vous. C’est tout à fait possible de vivre mieux grâce à des solutions concrètes et durables en ce qui concerne l’alimentation, les déchets, l’argent, l’énergie, la culture…

 

Comment participer ?

Tous les acteurs qui agissent localement ou nationalement pour rendre le monde meilleur et qui souhaitent partager leur savoir faire le temps d’une journée sont invités à créer un événement et l’inscrire sur le site http://fete-des-possibles.org/ pour le faire connaître.

Venez faire découvrir vos jardins partagés, la monnaie locale, votre projet d’énergie renouvelable, les AMAP, les banques éthiques, des ateliers d’éco-construction ou encore de nettoyage des plages à tous les citoyens lors d’une journée organisée en collaboration avec Le collectif pour une transition citoyenne.

Les événements seront ajoutés sur la carte au fur et mesure, n’hésitez pas à revenir pour savoir ce qui se passe dans votre ville !

 

Qu’est-ce qui s’est passé l’année dernière ?

L’édition 2016 a réuni 330 acteurs qui ont fait découvrir leurs activités pour le monde de demain à plus de 200 personnes en moyenne par événement, cette grande fête a réuni au total plus de 70 000 personnes.
Cette année, La fête des possibles a haussé les ambitions et plus de 2000 acteurs sont attendus pour présenter leurs projets au grand public !


Des événements  de toutes sortes !
Des ateliers dans des jardins partagés, jusqu’aux visites de fermes de différentes AMAP, en passant par des balades à vélo des lieux de la transition près de chez vous, ou encore des rassemblements sur place publique, des ateliers d’éco-construction dans des ressourceries, des banquets végétariens participatifs étaient présents en 2016, avec les associations tels que Alternatiba, Aurore, France Nature Environnement, Les Amis de la Terre, Greenpeace, Transition France et bien d’autres….  !

 

Bluellow est heureux d’avoir accompagné La Fête des Possibles pour le choix de leur nouveau nom. En savoir plus