Category Archives: Creative

Nous aimons suivre les membres de notre équipe dans leurs nouvelles aventures, comme vous avez pu le constater avec notre intérêt pour Hylla, fondé par Amandine Valcares.  Cette fois, nous suivons Juliette Cohen, ancienne stagiaire chez Bluellow, qui est partie cette année aux Philippines pour accompagner l’ONG Gawad Kalinga.

Gawad Kalinga est une ONG philippine créée par Tony Meloto en 2003 dont la mission est d’éradiquer la pauvreté pour 5 millions de Philippins d’ici 2024.  Nous adhérons totalement à leurs missions, et nous avons demandé à Juliette de tout nous raconter !

 

Gawad Kalinga est très ambitieuse, et qui dit ambition dit organisation : l’ONG a établi trois phases dans son développement.

La première, de 2003 à 2010, était de construire des communautés villageoises solidaires, autonomes et durables grâce à l’aide de volontaires, de partenariats privés et publics. GK a fondé plus de 2500 villages où vivent aujourd’hui 2 millions de philippins, autrefois habitants de bidonvilles. Cette phase s’articule autour de la mise en avant de la responsabilité des philippins qui doivent prendre en mains leur développement grâce au programme d’accompagnement actif et durable de Gawad Kalinga : c’est dans cette optique que se développe depuis 2010 des “Enchanted Farm” (“Fermes enchantées”) qui constitueront la deuxième phase du programme.

La troisième phase qui débute en 2017 et termine en 2024, consistera en la duplication du modèle de la Ferme Enchantée dans une vingtaine de communautés GK dans différentes provinces des Philippines.


Mais alors c’est quoi une “Enchanted Farm” façon Gawad Kalinga ?  

The GK Enchanted Farm se base sur un concept de « Ferme Village Université » se déroulant en trois composantes :

 

–         Une communauté GK de 50 familles installées sur le terrain depuis 2009 (terrain auparavant complètement délaissé et non fertile)

Les familles du programme Gawad Kalinga

 

–         Une Silicon Valley de l’entrepreneuriat social, où s’est développé d’une part une pépinière d’entreprises sociales basées sur l’agribusiness et les compétences spécifiques des habitants de la communauté, et d’autre part l’université SEED Philippines où sont formées des jeunes des milieux les plus pauvres à devenir des entrepreneurs sociaux.

L’université School for Experiential and Entrepreneurial Development

–         Une ferme de 35 hectares, avec des animaux, des champs ou encore des cultures en permaculture exploités par les fermiers de la région ainsi que par les entrepreneurs sociaux et étudiants SEED.

 

Les permacultures au sein de la ferme enchantée de Gawad Kalinga


Au sein de cette ferme, Juliette, elle, travaille en lien direct avec les entrepreneurs sociaux qui ont étés sélectionnés dans l’incubateur pour les aider dans la réalisation de leur business plan,  leur étude de marché,  ou encore leur benchmark.
Elle organise avec l’aide des équipes des ateliers collaboratifs à destination des personnes qui veulent créer leur propre entreprise sociale. Elle met en place des événements sur deux jours pour les personnes curieuses de l’entrepreneuriat social pendant lesquels a lieu des démonstrations, des conférences, des ateliers…

 

L’autonomie économique, un facteur clé de la réussite

 

Gawad Kalinga approche la question de la pauvreté aux Philippines de manière innovante. Les philippins participent directement et sont responsabilisés grâce aux programmes d’incubation et à l’entrepreneuriat social. Selon Tony Meloto “seuls les entrepreneurs ont la capacité de changer notre façon de penser et d’agir. L’entrepreneuriat social apporte la vision, l’expérience et l’accès au marché – bref, tout ce que les plus riches possèdent aujourd’hui “.

Les productions de la ferme enchantée sont vendues sur place aux touristes

 

Aujourd’hui, la ferme enchantée fonctionne grâce à la réussite des entreprises sociales sur place qui génèrent un chiffre d’affaire et versent une partie de leurs bénéfices à Gawad Kalinga Enchanted Farm. Pour compléter le budget, les grandes entreprises privées telles que Berjaya, Accenture, Hyundai, ou encore Coca Cola contribuent avec les dons.
Une grande partie des recettes provient également du grand nombre de visiteurs venant visiter la ferme et profitant des repas et des logements proposés par celle-ci.
Gawad Kalinga propose dans sa ferme enchantée un écosystème enrichissant pour tout le monde : de la création du village, en passant par l’université (School for Experiential and Entrepreneurial Development), jusqu’à l’exploitation agricole et l’éclosion des entrepreneurs sociaux, ce modèle de ferme a tout pour exploiter les talents et les terres philippines.

Juliette nous a bien donné d’y aller ! Et vous ? Pour plus d’information visitez le site :  http://www.gk1world.com/home

Après le succès de “La journée de la transition”  ces trois dernières années, cette année le Collectif pour une Transition Citoyenne remet le couvert avec une ambition de 2000 événements partout en France et en Belgique. Avec une nouvelle identité et nom,  “La Fête des Possibles” nous invite à découvrir le monde de demain !

 


Qu’est-ce que la fête des possibles ?

La Fête des Possibles, ce sont 13 journées avec une journée phare le 23 septembre où vous êtes invités à découvrir les initiatives citoyennes pour le monde de demain près de chez vous. C’est tout à fait possible de vivre mieux grâce à des solutions concrètes et durables en ce qui concerne l’alimentation, les déchets, l’argent, l’énergie, la culture…

 

Comment participer ?

Tous les acteurs qui agissent localement ou nationalement pour rendre le monde meilleur et qui souhaitent partager leur savoir faire le temps d’une journée sont invités à créer un événement et l’inscrire sur le site http://fete-des-possibles.org/ pour le faire connaître.

Venez faire découvrir vos jardins partagés, la monnaie locale, votre projet d’énergie renouvelable, les AMAP, les banques éthiques, des ateliers d’éco-construction ou encore de nettoyage des plages à tous les citoyens lors d’une journée organisée en collaboration avec Le collectif pour une transition citoyenne.

Les événements seront ajoutés sur la carte au fur et mesure, n’hésitez pas à revenir pour savoir ce qui se passe dans votre ville !

 

Qu’est-ce qui s’est passé l’année dernière ?

L’édition 2016 a réuni 330 acteurs qui ont fait découvrir leurs activités pour le monde de demain à plus de 200 personnes en moyenne par événement, cette grande fête a réuni au total plus de 70 000 personnes.
Cette année, La fête des possibles a haussé les ambitions et plus de 2000 acteurs sont attendus pour présenter leurs projets au grand public !


Des événements  de toutes sortes !
Des ateliers dans des jardins partagés, jusqu’aux visites de fermes de différentes AMAP, en passant par des balades à vélo des lieux de la transition près de chez vous, ou encore des rassemblements sur place publique, des ateliers d’éco-construction dans des ressourceries, des banquets végétariens participatifs étaient présents en 2016, avec les associations tels que Alternatiba, Aurore, France Nature Environnement, Les Amis de la Terre, Greenpeace, Transition France et bien d’autres….  !

 

Bluellow est heureux d’avoir accompagné La Fête des Possibles pour le choix de leur nouveau nom. En savoir plus

Être vu par les gens qui recherchent vos compétences sur internet est important, cela vous permet d’acquérir de nouveaux clients et de la visibilité. Nous aborderons dans cette série d’articles les différents moyens pour votre entreprise d’être le plus efficace possible dans votre référencement naturel. Démarrons ensemble par les bases.


Qu’est-ce que le référencement naturel (Search Engine Optimization pour les anglophones) ?
C’est tout simplement les techniques mises en place pour optimiser la visibilité d’un site sur les moteurs de recherche tels que Google.

Qu’est-ce que Google considère comme étant un bon site ? 

  • Le site doit être “pertinent” dans les mots clés utilisés afin que l’internaute trouve ce qu’il recherche lorsqu’il visite votre site.
  • Le site doit être “connu”, c’est à dire que plus il y aura de liens qui pointent vers votre site, plus vous aurez de chance d’être bien référencé.
  • Le site doit être bien “indexé” par Google, c’est à dire que la structure du site doit être bien lisible par le moteur de recherche.
  • Les conversations sur vos contenus dans les médias sociaux entrent dorénavant en compte dans l’algorithme Google.

Il existe donc trois grands axes pour optimiser sa visibilité  : 

  • La construction du site
  • Le contenu textuel du site
  • Le netlinking


Dans cet article nous allons nous concentrer sur un seul des trois axes : le contenu textuel du site.

Pour apparaître sur les premières pages de recherche Google, il faut être sûr d’être positionné sur les bons mots clés en rapport avec votre activité, ainsi il sera nécessaire de respecter les règles suivantes :  

  • Utilisez sur votre site des mots clés en rapport avec votre secteur d’activité.
  • Trouvez ce que vos clients potentiels cherchent afin de connaître leurs attentes.
  • Trouvez les mots que les gens utilisent le plus lors de leurs recherches autour de votre secteur d’activité.

Il faudra donc adapter le contenu de votre site web en fonction de ce que les gens recherchent.  (Par exemple si je vends des fruits rouges, il faut se demander ce que les gens vont chercher : peut-être simplement fruit rouge, mais également fraises, mûres, ou encore myrtilles)

  • Vérifiez avec l’outil Keyword Planner de Google si les recherches sur tel ou tel mot sont fréquentes ou non.
  • Examinez votre place dans les résultats google lorsque vous faites des recherches sur votre secteur d’activité. Il faut se demander combien des mots et expressions utilisées font apparaître mon site dans google, si certains mots clefs ne génèrent pas de trafic sur le site, il faudra alors corriger les lacunes.

 

Les ingrédients d’un bon référencement naturel


3 indicateurs pour savoir quel mot clé mettre en avant :

  • La fréquence d’un mot clé : C’est à dire qu’il faut inclure les termes (en relation avec nos produits) que les gens recherchent le plus souvent. 
  • La concurrence : lorsqu’on démarre, il peut être bon de chercher des mots clés qui ont un peu moins de concurrence.
    Exemple : Le mot fraise a beaucoup de concurrence, mais le mot clé longue-traine « se faire livrer des fraises bio à Paris » comporte beaucoup moins de concurrence.
  • La pertinence du mot clé : Il est nécessaire de se positionner sur les mots clés de notre domaine d’activité Si quelqu’un vient sur votre site parce qu’il cherche des fraises, et que vous ne vendez que des framboises, il va s’en aller. Il faut que le site soit construit pour que les internautes trouvent rapidement ce que vous offrez et pas pour que les moteurs de recherche vous référencent sur trop de mots clés.

 

Nous pouvons ainsi considérer que le plus intéressant dans un monde idéal, serait de mettre en avant des mots clés très pertinents, qui sont beaucoup recherchés par les internautes, et qui ne comportent pas beaucoup de concurrence.
Toutes ces techniques d’optimisation fonctionneront seulement si elles sont associées à un contenu de qualité sur votre site.

 

 

 

Avant de démarrer la communication de son entreprise ou association, il est important de définir une stratégie. Elle servira de moteur à nos actions et à déterminer la direction à prendre pour notre communication. Elle donne aussi la personnalité de notre entreprise, et permettra également de nous rassurer quant à la route à emprunter pour arriver à ses fins.

Déterminer la vision et les valeurs qui sont l’essence de votre entreprise

Une communication responsable est basé sur les véritables motivations de l’entreprise, on cherche à trouver et communiquer avec notre cible en affinité avec nos valeurs et la problématique à laquelle on répond.

Pour démarrer votre stratégie de communication posez vous ces questions essentielles :


Quelle est la la vision de mon entreprise ?
La vision de l’entreprise est ce à quoi aspire l’entrepreneur à long terme.
Elle permet de savoir ce que l’on veut ou ce que l’on ne veut pas, elle est aussi importante pour définir des objectifs, mobiliser et motiver les personnes avec qui on travaille. La vision permet également de donner du sens au projet qu’on entreprend.
Cette vision donnera ainsi une direction à notre entreprise, simplifiera nos choix, et nous motivera à réaliser ce défi.

Quelles sont  les valeurs de mon entreprise ?
Ce sont toutes les choses importantes pour nous et notre activité et sur lesquelles on ne dérogera jamais.
Les valeurs permettent de fixer des objectifs sur ce que l’on souhaite (par exemple : respecter l’environnement, développer un modèle économique ethique, proximité avec ses clients…).
Ainsi, des propositions de collaboration avec des entreprises qui ont des valeurs morales ou sociétales à l’opposé des nôtres seront écartées sans discussion.


Ces valeurs serviront à se démarquer de la concurrence et de fidéliser les personnes qui ont les mêmes que nous. C’est grâce à ce procédé que l’on construit une base solide pour notre entreprise et cela participera à la construction d’une image de marque cohérente en interne comme en externe.


Ainsi, le slogan, la présentation de l’entreprise, la charte graphique seront orientés autour de nos valeurs, ce qui rendra cohérent notre communication.

 

Les échanges lors de notre dernier atelier « Définir sa stratégie de communication »


Si notre vision et nos valeurs sont respectées dans notre activité et notre communication, elles permettront de rassembler toutes les personnes qui collaborent avec nous et de donner une ligne de conduite concrète sur laquelle travailler.
Le fait de donner du sens à notre travail, ainsi que de construire sa communication autour de ces principes amélioreront donc fortement notre réputation auprès de nos clients.

 

Suivre notre blog pour la suite des articles sur la stratégie de communication ou inscrivez vous sur notre newsletter (en bas de la page) pour connaître les futures dates de nos ateliers!

Fort de ses 4000 visiteurs professionnels en 2016, la 10ème édition du salon du développement durable s’annonçait très excitante à la vue des participants. Toutes les promesses ont-elles étés tenues ? Le salon a cette fois réuni plus de 5000 visiteurs sur les 80 stands des exposants, et aux 65 conférences.


Des conférences autour du Développement Durable

A notre arrivée, le salon battait déjà son plein, avec 6 à 7 conférences simultanées dans les différentes salles du Palais des Congrès, couvrant des thèmes aussi variés que la transition énergétique, l’économie circulaire, la biodiversité, la finance responsable, le reporting extra-financier ou encore le devoir de vigilance.
Nous avons assisté à la conférence sur les “ODD : kit de démarrage à destination des PME” concernant la contribution de chacun aux Objectifs de Développement Durable mis en place par l’ONU. Cette conférence, animé par Global Compact France et B&L Evolution proposait un atelier en groupe sur les différents objectifs de développement durable que chacun entreprenait ou comptait entreprendre dans son activité, ce qui permettait un échange riche et dynamique orienté vers les actions concrètes. La conférence sur les achats responsables par Buy your Way et Des Enjeux et des Hommes a également suscité notre attention. Destinée à mettre en oeuvre un plan de vigilance sur sa chaîne d’approvisionnement, les intervenants ont expliqué la nécessité de “mobiliser ses parties prenantes interne comme externe concernant la vigilance de sa chaîne d’approvisionnement pour pouvoir avoir une stratégie pertinente, durable et raisonnable”.


Des stands innovants autour du thème du salon 2017 : La Nature

Nous pouvions découvrir les différents stands des exposants parmi lesquels se trouvaient les plus grandes écuries de la communication responsable mais aussi des entreprises au profil très écologique comme Reforestaction qui propose de planter des forêts pour leurs clients, ou encore Les Paniers de Léa, qui propose des livraisons de corbeilles de fruits au bureau, et des événements alliant sport et santé grâce à leur Smoothie Bike (photo ci-dessous). Bee Angels s’est également démarqué grâce à leur système de parrainage de ruche pour lutter contre la disparition des abeilles. En échange, les entreprises auront leurs pots de miel à leur effigie.

 

salon produrable

Pédaler, c’est ainsi qu’on obtient un Smoothie avec Les paniers de Léa

 

Ce qui fait le succès du salon Produrable depuis 10 ans, c’est aussi la part belle faite aux dons et au mécénat, secteur qui permet aux entreprises innovantes et responsables de mobiliser ses collaborateurs de manière solidaire.

Les différentes façons de faire un don étaient beaucoup valorisées lors du salon et permettent aux salariés qui veulent allier travail et don de soi de se sentir utile et d’avoir une image nouvelle de l’entreprise dans laquelle ils travaillent.
Des congés solidaires, permettant aux salariés de partir à l’étranger exporter les compétences de leur entreprise, jusqu’aux événements solidaires d’une journée pour se mobiliser autour d’un chantier ou une opération de collecte, en passant par le microdon “indolore”, tous sont vus comme activités fédératrices au sein des entreprises.
Ces activités mises en place par les entreprises peuvent être un moyen d’ouvrir les portes du bénévolat aux salariés, d’offrir des partenariats entre associations et entreprises mais cela peut être également une occasion de trouver un tremplin professionnel à certains salariés ou encore pour attirer de nouveaux clients.

 

Selon le fondateur de Planète Urgence “Les collaborateurs qui partent en congé solidaire reviennent fiers de travailler pour une entreprise qui leur fait vivre un tel moment”.

 

Lors de ses 10 ans Produrable nous a montré que ce salon avait encore de longues années devant lui, à continuer de mettre en avant les entreprises et organisations qui apportent des solutions concrètes pour un avenir durable, nous a fait réfléchir, et surtout a créé une occasion très appréciable pour se rencontrer avec d’autres qui œuvrent pour la planète et un avenir responsable.

A l’année prochaine !

 

Pour plus d’informations concernant le salon et les exposants : http://www.produrable.com/

Christmas decorations on the market in Europe - Vintage Christmas background

Dès fin novembre, nous prenons plaisir à boire un vin chaud, manger du pain d’épice et profiter de l’ambiance des fêtes en préparation. On se rend sur les marchés de Noël locaux, dans nos villes et villages, et de plus en plus souvent organisés pour les salariés d’entreprise par leur CE.

C’est une excellente occasion de combiner plaisir et sensibilisation aux enjeux RSE !

Quelle meilleure période que Noël pour sensibiliser à une consommation responsable ! Nous avons tous envie d’offrir un cadeau à nos proches, et de préférence s’il est fabriqué localement, respecte l’humain et l’environnement, n’est-ce pas ?

Nous proposons l’organisation d’un marché de Noël dans vos locaux avec les stands de produits écologiques, locaux et fabriqués par des personnes en situation de handicap. Dans un décor hivernal, vos salariés peuvent visiter le marché et participer à de nombreuses animations : dégustations, ateliers de fabrication de cosmétiques bio, upcycling… et bénéficier d’un cadre festif pour participer à des activités de sensibilisation au développement durable ou au handicap.

Contactez-nous pour organiser votre marché de Noël solidaire !

Nous proposons également ces activités de sensibilisation à d’autres moments pendant l’année : La semaine européenne du développement durable , La Semaine du Goût, La Quinzaine du Commerce Equitable, La Semaine Européenne de Réduction des Déchets

Voici une sélection de nos produits responsables préférés pour vos cadeaux de Noël :

coffret-un-peu-de-tout-chocolats-laurent-gerbaud_2les-cremes-mains-aux-huiles-essentiellescollier-en-perles-de-papier-noires-et-dorees-tissu-noir-et-blancpochette-d-ordinateur-13-en-papier-impermeabilise

tisanes-la-vie-en-herbebouillotte-lygo

En haut à gauche : Coffret de chocolats assortis Laurent Gerbaud – legoutestdanslepre.fr , Les crèmes mains aux huiles essentielles – La boutique FNH,  Collier en Perles de Papier Noires et Dorées, Tissu Noir et Blanc – Ithemba,  Pochette d’Ordinateur 13 » en Papier Imperméabilisé – Ithemba, Coffret de tisanes + théière – Artisans du Monde, Bouillotte à eau – Lygo.

S’il y a bien un secteur où l’éthique et le développement durable sont deux enjeux majeurs, c’est celui de l’industrie de la mode! Aujourd’hui les grandes enseignes de prêt-à-porter cherchent à produire toujours plus à moindre coût et sortent des nouvelles collections tous les mois au détriment de l’environnement, de la qualité et des conditions de travail. Cette tendance est appelée “Fast Fashion”. On produit toujours plus pour consommer toujours plus des vêtements très peu résistants à l’usure que l’on finit par jeter très vite. Le résultat est tel que la quantité de déchets liée à l’industrie de la mode est extrêmement néfaste pour l’environnement.

Photo:  Redress

Produire toujours plus nécessite également de réduire les coûts et pour cela c’est très souvent les conditions de travail des producteurs qui en pâtissent. Insécurité dans les usines, salaires indécents, travail sans relâche… la liste est longue et les relations Nord-Sud restent très inégalitaires.

Le mouvement Slow Fashion, une nouvelle réponse à ces enjeux?

slow fashion movement

Aujourd’hui des marques et des organisations tentent d’inverser la tendance et de faire de la mode un secteur respectueux de l’environnement et des personnes qui y travaillent. Le mouvement Slow Fashion, par définition, prône une production éthique, à petite échelle et une consommation réfléchie et maîtrisée.

En plein dans ce mouvement, on compte Atypique Atipico qui garantie une transparence et une traçabilité exigeantes de toute la chaîne de production, des matières premières et de ses fournisseurs.

trench dans la rue T. AA

Atypique Atipico (AA) est à la fois un studio d’éco-design et un cabinet de conseil, fondé en 2010 par un duo de créatives : les sœurs Cristina & Sofia Linares Orellana. AA œuvre pour retrouver l’équilibre entre l’industrie et l’artisanat.

En septembre prochain, la marque lancera officiellement un de ses produits phares: le Trench AA, une pièce intemporelle et durable. Le Trench AA est une pièce unique, conçue pour durer dans le temps grâce à des matières de haute qualité intégrant notamment l’économie circulaire.

valeur AA

Le Trench AA a également une dimension sociale; il est en effet confectionné au sein de l’atelier suédois de réinsertion sociale des migrants syriens I AM FASHION.

montage

Nous accompagnons la marque dans sa campagne de crowdfunding KissKissBankBank qui permettra de produire la première collection presse du Trench AA. La collection sera présentée lors d’un show room pendant la Fashion Week Paris que nous organisons en collaboration avec  un collectif d’organisations qui travaillent pour une mode plus éthique et durable.

 

Autre initiative dans le milieu de la mode qui permet de consommer autrement, de manière réfléchie, en donnant plusieurs vies aux vêtements: Hylla, la penderie partagée.

hylla

Hylla permet de louer des vêtements et des accessoires originaux à un prix accessible et de donner une seconde vie à ses propres vêtements, tout cela dans un lieu convival et de partage au sein d’une communauté optimiste !

 

Éduquer pour transmettre cette vision et encourager les personnes actrices du changement !

Cette vision d’une nouvelle mode durable se transmet également par l’éducation et l’encouragement de ceux qui aspirent au changement.

C’est dans cet esprit que Redress, ONG environnementale, travaille pour la réduction des déchets dans l’industrie de la mode et ce en agissant de trois manières: en éduquant et en encourageant les designers de la mode, en inspirant et en informant les consommateurs et en catalysant et en changeant l’industrie de la mode.

redress-forum-ford-design-challenge-2-537x402

Ils sortiront bientôt le documentaire Frontline Fashion, à ne pas louper! Dans ce documentaire nous retrouvons 10 talentueux designers émergents de la mode, asiatiques et européens, déterminés à changer le future de la mode, actuellement l’une des industries les plus polluantes, et à remporter The EcoChic Design Award, la plus grande compétition de haute couture responsable du monde. Bande annonce à retrouver sur leur site: http://redress.com.hk/frontlinefashion/

 

***

Retrouvez la campagne de crowdfunding d’Atypique Atipico ici: https://www.kisskissbankbank.com/trench-aa

 

Le collectif de marques éco-responsables présent lors de la Fashion Week Paris est composé de:

  • Afrika Tiss/ Mariette Chapel : renforce la filière Burkinabaise cotonnière dans un cadre étique et respectueux de l’environnement.  Pour le showroom elle présente sa collection d’accessoires.
  • Jeanne Berre, marque de prêt-à-porter éco-responsable, dont la production est locale. Elle valorise particulièrement le « Made in Paris ».
  • I am Fashion by Milla K, Une marque suédoise de prêt à porter, dont l’atelier de confection est un programme de réinsertion des migrants syriens dans la société suédoise.
  • Atypique Atypique/ Sofia Linares avec le lancement du projet Le Trench AA.

Cette année encore l‘entrepreneuriat responsable au féminin sera à l’honneur avec la 6ème édition du Prix de l’Entrepreneure Responsable par PWN Paris!

Le Prix Entrepreneure Responsable, c’est quoi ?
Créé en 2010, ce prix s’adresse aux femmes créatrices ou co-fondatrices d’une entreprise dont les enjeux d’économie responsable et de développement durable sont au cœur de la stratégie. C’est aussi un moment pour promouvoir la RSE, l’entrepreneuriat au feminin et les valeurs de l’Economie Sociale et Solidaire au plus large grâce à des partenaires médias et des grandes entreprises.

Un événement qui nous tient particulièrement à cœur puisque pour nous il est essentiel d’encourager d’autres femmes à se lancer dans la création d’entreprise, surtout dans le social business ! Il est important de parler et de récompenser celles qui entreprennent pour répondre aux enjeux de la société. Ces femmes qui aspirent à être actrices d’un monde meilleur nous inspirent: c’est aussi la philosophie de notre agence de communication responsable Bluellow !

Portraits des deux entrepreneures responsables, lauréates du prix 2015 et 2014:

PAULETTE-A-BICYCLETTE-2createur-joaillier-alliances-ecolo-paris-photo-florence-brochoire-e1424809929393

Hélène Grassin, fondatrice de Paulette à Bicyclette, lauréate du Prix de l’Entrepreneure Responsable 2015.

En 2015, le Prix de l’Entrepreneure Responsable a été attribué à Hélène Grassin, fondatrice de l’entreprise Paulette à Bicyclette. Fondée en 2006, Paulette à bicyclette est le premier joaillier indépendant labellisé « Fairmined » en France. Un label exigeant, qui garantit qu’aucun enfant ne travaille dans les mines avec lesquelles la société collabore, ainsi que des salaires décents et des conditions de travail sécurisés pour les mineurs.
« Proposer des bijoux en métaux précieux recyclés ou labellisés « éthique et équitable » était une évidence pour moi » explique Hélène Grassin. « Sachant les dégâts irréversibles que cause l’extraction des métaux précieux et des diamants sur l’environnement et les populations, je me suis démenée pour trouver des partenaires sensibles à la protection de l’environnement, pour pouvoir proposer une ligne de bijoux eco-conçus ». Pari gagné ! La société travaille aujourd’hui avec 10 collaborateurs parisiens et fait aussi vivre plusieurs dizaines de familles de mineurs en Colombie et au Pérou.

 

 

Emmanuelle Champaud, fondatrice de InSitu / TOTEM, lauréate du Prix de l'Entrepreneure Responsable 2014

Emmanuelle Champaud, fondatrice de TOTEM, lauréate du Prix de l’Entrepreneure Responsable 2014

 

En 2014, c’est Emmanuelle Champaud, fondatrice de TOTEM, qui remportait le Prix de l’Entrepreneure Responsable 2014. Basé à Marseille depuis avril 2013, TOTEM est à la fois un opérateur de mobilité électrique et un média urbain.  Diplômée de l’ESSEC, Emmanuelle Champaud dirigeait auparavant une agence de communication dans le groupe Havas avant d’exercer ses talents dans le marketing de l’innovation. Emmanuelle a fondé son entreprise pour rassembler le développement durable et la publicité. TOTEM consiste en la location de voitures 100% électriques dédiées aux étudiants et offre l’exposition de marque d’entreprises sur les voitures. La location des véhicules électriques contribuent donc à la réduction d’émission de CO2 tout en donnant aux entreprises et aux annonceurs une occasion d’utiliser une communication médiatique plus verte dynamique et mobile.

 

 

 

 

 

 

Guidé cette année par la devise LE FUTUR EST RESPONSABLE – Les femmes agissent, le Prix récompensera de nouveau une femme fondatrice ou cofondatrice d’une entreprise de moins de 5 ans qui a fait des enjeux d’économie responsable avec l’impact social, sociétal et/ou environnemental, une partie intégrante de la stratégie de son entreprise.

La grande lauréate se verra récompensée par une large couverture médiatique, un accompagnement pour le développement de son projet, un an de conseil offert et un an d’adhésion à PWN Paris.

Focus on PWN Paris:
Le réseau PWN Paris (Professional Women’s Network) à l’origine de ce prix est une plateforme de développement networking et leadership pour les femmes dirigeantes ou professionnelles du secteur public et privé. Ce réseau fournit des programmes d’apprentissage et de développement, du mentoring, les meilleures partages de pratiques, des occasions de réseautages pour des membres individuels et des entreprises: événements, clubs, programmes, groupes de réflexion…  Le PWN est une fédération de 24 réseaux, présente dans 19 pays et regroupant 90 nationalités, avec plus de 800 membres à Paris!

Si vous êtes entrepreneure responsable envoyez vite votre candidature ! Clôture des inscriptions le 15 juillet 2016, vote des 6 à 8 projets demi-finalistes le 30 septembre, finales et grand orale des 3 finalistes devant le Jury mi novembre et Cérémonie de remise du Prix le 24 novembre 2016.

Nous souhaitons bonne chance à toutes les candidates au Prix 2016 !

Gilles Vernet, Festival Atmosphere, Tout s'accélère
couv fb
Nous étions parmi les privilégiés à pouvoir visionner Tout s’accélère il y a 6 mois, bien avant sa sortie en cinéma le 20 avril.  Depuis ce temps, le film infuse ses messages au quotidien, dans notre activité professionnelle, en tant qu’agence de communication responsable, mais aussi dans nos vies personnelles.

Le film

Gilles Vernet, réalisateur de Tout s’accélère, est un ancien trader devenu instituteur. Il s’interroge avec ses élèves de CM2 sur l’accélération vertigineuse de notre monde. Fasciné par leurs réflexions, il a décidé de les filmer puis d’aller à la rencontre d’experts du sujet.

Gilles tableau

Pourquoi nos sociétés recherchent-elles toujours plus de croissance ? A quel impératif obéit cette accélération alors même que ces enfants de 10 ans mettent en évidence ses limites?

class small

Gilles, les enfants et les intervenants, Nicolas Hulot, Hartmut Rosa, Etienne Klein, Nicole Aubert et Jean-Louis Beffa, tentent de nous l’expliquer, illustrant leurs propos avec des belles images de nos villes et de nos campagnes et une bande originale qui nous permet un moment de réflexion et de repli sur soi pendant 1h20.

 

Regardez la bande annonce :

Bande d'annonce tiny

https://www.youtube.com/watch?v=hTbWUZVOI6o

Les thèmes abordés dans le film: la valeur de la parole des enfants, notre rapport au temps, l’accélération du monde économique et technologique, la transition écologique, apprivoiser la mort… nous donne beaucoup de matière à prendre du recul sur notre comportement au quotidien, sur nos choix et comment nous “passons” notre temps.

En tant qu’agence de communication, nous sommes dans un milieu qui “presse le citron” très fort, qui est toujours dans le rush, qui exige de plus en plus… justement Bluellow a fait le choix d’être une agence responsable, de respecter le travail de nos collaborateurs et de prendre le temps de bien accompagner nos clients. Ce film résonne fortement avec l’équipe.

Nicolas Hulot citation

Afin de toujours plus éveiller les consciences, de nombreuses séances en cinéma sont suivies d’échange entre le public et le réalisateur, les intervenants du film ou avec des associations comme Les Colibris,  le mouvement Cittaslow ou encore le magazine Kaizen.

Évidemment nous vous recommandons d’aller voir le film ! Tout s’accélère est distribué de manière collaborative, ce qui veut dire que la programmation est prévue sur la durée, donc même s’il n’est pas encore passé chez vous, c’est encore possible!  La liste des séances est disponible par ici : http://projections.toutsaccelere.com/

Pour en savoir plus sur le film : site Tout s’accélère lien Facebook lien Twitter

Semaine Développement Durable
SEDD

Du lundi 30 mai au dimanche 5 juin a lieu la Semaine Européenne du Développement Durable. Thématique de cette 14eme édition? « La mobilisation citoyenne et la lutte contre le réchauffement climatique », dans la continuité de la COP 21.

Mais à quoi elle sert cette Semaine du DD?
En France, la Semaine est un puissant vecteur de mobilisation. L’appel à projets est également ouvert à tous les champs du développement durable. Ce qui fait de la semaine bien plus qu’un bel exemple de communication, mais un véritable moment d’éducation, sensibilisation et transmission…

C’est avant tout une belle occasion de nous rappeler que nous pouvons tous être acteurs du changement et que nous sommes tous des ambassadeurs du monde de demain!

Plus de 1500 manifestations prévues dans toute la France… Mais alors quelles sont celles vraiment impactantes et intéressantes? Bluellow a sélectionné pour vous ses coups de cœur de la semaine!

 

L’ESPRIT ENTREPRENEURIAL, CA NOUS GAGNE!
Parce que chez Bluellow nous croyons fortement que l’entrepreneuriat au service d’un monde meilleur est une des meilleures façons d’être impactant, notre attention s’est particulièrement tournée vers ces deux évènements:

Un serious game sur l’économie circulaire à Dijon le 1er juin
circulab-trainingCirculab organise un atelier serious game sur le biomimétisme et l’économie circulaire : « S’inspirer de la nature pour bâtir des projets d’économie circulaire favorisant la transition écologique » destiné aux entreprises, associations, collectivités territoriales. Il consiste à découvrir l’économie circulaire (et le biomimétisme) et ses applications concrètes en entreprise et sur un territoire, à travers des scénarios et un jeu de rôles.
http://bit.ly/SemaineduDD_Circulab

Sense-fiction Toulon – créer votre start-up durable le 30 mai
Sense Fiction Toulon, un événement convivial et original permettant de créer un concept de start-up sociale ou environnementale. Le principe ? Rassembler un groupe de citoyens autour d’une problématique à laquelle ils souhaitent répondre avec pour finalité à la fin de l’atelier de présenter un concept de start-up sociale dans le développement durable.
http://bit.ly/SemaineduDD_StartupDurable

 

Semaine Développement Durable

De très nombreuses initiatives ludiques à destination de la sensibilisation des enfants sont organisées, en voici deux, dans la région Auvergne, que nous avons apprécié:

Soirée vélo cinéma en plein air à Clermont-Ferrand le 3 juin
Début de soirée: les participants produisent l’électricité alimentant le matériel de diffusion musicale. Une jauge lumineuse quantifie l’énergie 100% humaine produite. L’animateur DJ alterne musique et message de sensibilisation ludique à destination des participants et du public. Puis projection du film d’animation LE LORAX, une séance de cinéma à énergie positive !
http://bit.ly/SemaineduDD_SoiréeVéloCinéma

Soirée « Familles à énergie positive » à Clermont-Ferrand le 1er juin
familles à energie positive
« Familles à énergie positive » est un défi national décliné localement à l’échelle de l’agglomération. Il vise à mobiliser et à sensibiliser les habitants de façon concrète, ludique et conviviale sur les économies d’énergie dans leur logement. La mission des familles participantes est de réduire, en équipe, d’au moins 8 % leur consommation d’énergie , uniquement grâce à des éco-gestes.
http://bit.ly/SemaineduDD_Familleàénergiepositive

 

ART ET ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX, LE PARFAIT COMBO!
De nombreux festivals autour de la musique et de l’art en général ont décidé de se développer dans une logique durable! En voilà deux en région parisienne:

Festival WE LOVE GREEN au Bois de Vincennes du 4 au 5 juinwe love green 2
3 scènes musicales alimentées aux énergies vertes, 1 scène dédiée aux conférences et projections sur le développement durable, 30 restaurateurs responsables, un espace enfant… et bien d’autre contenus cohérents avec son engagement : We Love Green place au cœur de ses préoccupations l’impact global de cet événement sur le monde extérieur.
http://bit.ly/SemaineduDD_WeLoveGreen

Festival du PÔLE SOLIDAIRE à Montreuil le 3 juin
Niché au creux des murs à pêche, le PÔLE SOLIDAIRE s’applique à remettre l’humain et son environnement au centre des préoccupations. Dans cet esprit et comme un pied de nez à l’individualisme et à la démobilisation ambiante, les intervenants vous ont concocté un programme familial, convivial, généreux et festif avec visites découvertes des structures, des expositions, des ateliers de création, un point dépôt de produits secs, une grande vente d’éléphant en récup’ créative au profit de Vaincre la Mucoviscidose… Viendra ensuite le temps des concerts gratuits à 18h30…
http://bit.ly/SemaineduDD_FestivalPôleSolidaire

 

Vous pouvez retrouver tous les évènements en France à l’adresse suivante: http://www.developpement-durable.gouv.fr/-La-semaine-europeenne-du-.html

 

PARTICIPEZ, PARTAGEZ, VIVEZ CETTE SEMAINE 100% DD !